Zoom sur Pierre Michaux

Pierre Michaux, né le 25 juin 1813 à Bar-le-Duc, mort en 1883 à Paris, est un artisan serrurier français. Il créa et développa la fabrication des vélocipèdes à pédale (les michaudines) en ajoutant une manivelle à la roue avant d’une draisienne, et inventant ainsi la pédale. Il occupe à ce titre, avec son fils Ernest, une place unique dans l’histoire de la bicyclette.

Biographie
Apprenti serrurier dès l’âge de 14 ans, Pierre Michaux s’embauche chez un carrossier. Il fondera une entreprise de carrosserie à Saint-Brieuc avant de s’installer à Paris en 1850. En 1861, un événement fortuit, qui sera raconté par son plus jeune fils Francisque, va changer la fortune de l’affaire familiale. Ernest, un des 4 fils de Pierre, âgé alors de 19 ans ayant trouvé fatiguant pour les jambes l’usage d’une draisienne, eut l’idée d’adapter un repose-pieds sur la roue avant. Il en parla à son père qui lui conseilla d’adapter plutôt une manivelle qui permettrait de faire tourner la roue. La pédale était trouvée.[1] D’autres modifications suivent également : l’ajout d’un frein et puis le doublement du diamètre de la roue avant.

La fabrication commence avec deux vélocipèdes puis d’une centaine de vélocipèdes à pédale en 1862 tellement l’engouement pour cette nouvelle invention est grand. De 1867 à 1870, c’est l’apogée du vélocipède, la compagnie Michaux emploie 300 ouvriers pour produire deux cents vélocipèdes par jour ; mais la famille doit en céder le contrôle aux frères Olivier, deux jeunes ingénieurs passionnés par le vélocipède. Elle devient la Compagnie Parisienne des Vélocipèdes.

La guerre de 1870 et le siège de Paris vont irrémédiablement ruiner la famille Michaux. Ernest meurt en 1882, Pierre le père meurt en 1883 à Bicêtre. Un autre frère, Henry, participera à une modeste fabrique de bicyclette, les Cycles Henry Michaux.

Hommages
En 1893, la presse sportive lance une souscription pour élever un monument à la mémoire des « pères de la vélocipédie » Pierre et Ernest Michaux. Ce monument sera inauguré solennellement à Bar-le-Duc le 30 septembre 1894. Il est situé à l’angle de la rue du Bourg et de la rue André Maginot, à l’emplacement d’une ancienne fontaine. La statue actuelle est une réplique en fonte de la statue originelle qui était en bronze.

En 1960 est inauguré le musée du vélo à Trois-Fontaines, non loin de Bar-le-Duc.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.