Les artisans résistent

Dans un contexte économique déprimé pour le bâtiment, les entreprises artisanales résistent mieux. C’est ce qu’affirme la Confédération des artisans et petites entreprises du bâtiment (CAPEB) de Côte-d’Or dans un communiqué récent, consacré à l’activité du secteur pour le second trimestre 2009. La baisse de l’activité se confirme, et ce pour le troisième trimestre consécutif, mais elle est moins prononcée dans l’artisanat (-5%) que dans l’ensemble du secteur (-7%).

Le communiqué précise que « tous les métiers de l’artisanat sont en recul avec -7% pour la maçonnerie, -5% pour la menuiserie-serrurerie et la couverture-plomberie-chauffage. Le recul pour les peintres, les plâtriers et les électriciens est moindre par rapport au trimestre précédent avec -3% ».

Christian Durupt, président de la CAPEB 21, se félicite du fait que le segment de l’entretien-rénovation soit moins affecté par le crise que celui des constructions neuves. « La rénovation, rappelle-t-il, représente 78% de l’activité des artisans ». Il voit dans cette meilleure tenue l’effet de mesures incitatives récentes telles que l’éco-prêt à taux zéro et l’éco-subvention de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH). En revanche, l’inquiétude demeure quant à l’état des trésoreries et des carnets de commandes des entreprises artisanales.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.